À propos de l’article

Information sur l'auteur

Zoreillité et Créolitude

Dans notre pays de fort fort lointain, c’est un des trois sujets qui fâchent … Avec la question de la natalité et celui des religions … Mais j’y reviendrais, une autre fois :o).

Le débat autour de la nomination de JFM à la direction de la SHLMR a été l’occasion, une fois de plus, d’une mise en lumière d’une grande crispation autour de cette question. Celle du poids et du rôle des Zoreilles (ceux qui viennent d’ailleurs, et en règle générale plutôt de l’hémisphère Nord et plus particulièrement de la métropole, et qui ont, entre autre caractéristique, d’êtres blancs …..). Pour moi qui réside sur ce petit caillou depuis bientôt 21 ans, c’est un vieux débat. Mais qui est toujours là. Et toujours aussi dégueulasse.

Ce qu’il dit, dans la manière dont il est traité par les médias et surtout par les réactions qui se font jour dans les commentaires internet, mais aussi dans les discussions en ville, dans les associations, dans les repas de famille, c’est à mon avis que la société réunionnaise ne va pas bien. Le passé ne passe pas ! A cela il y a sans aucun doute des raisons historiques, la place de l’esclavagisme, des enrôlés, mais surtout le comportement, jusqu’à des années très très proches, de la tutelle métropolitaine. Tout ceci est exact et ne peut être nié. La plus forte conséquence de cette histoire est, à mon sens, que les populations locales ont été infantilisées. De grands enfants, à la fois craintifs et dotés d’un égo démesuré. Les transferts sociaux, massifs et désordonnés, ont aussi joué leur rôle. Enfin, il y a aussi l’isolement, propre à toute île, qui produit ses effets. Nous oscillons entre un délire de toute puissance et une auto-flagellation !!! Et de fait nous échappons globalement à une certaine marche du monde. Des codes comportementaux, des rapports au travail, des habitus corporatistes et communautaristes ; toutes choses qui font de notre petite société un cocktail  bien étrange !!

Mais, dans le cas de ‘ l’affaire JFM ‘, cette grille de lecture est une bien mauvaise conseillère. Je vais vous la faire courte : une ‘ analyse ‘ qui prendrait comme référent les classes sociales, me semble, mais ce n’est que mon avis, bien plus pertinente.

JFM n’a pas été choisi parce qu’il est Zoreille mais bien parcequ’il est homme de pouvoir et qu’il appartient à cette classe sociale. Son conseil d’administration est composé dans une très large majorité de créoles !!! En dehors de l’administration (où, faut-il le rappeler, les natifs de La Réunion sont aujourd’hui majoritaires), comment sont venus les cadres dirigeants de métropole aujourd’hui en place dans la majorité des groupes locaux ? Tous ces collaborateurs des sociétés Apavou, Ganti, Ravate, CbO, Quartier Français, Marbourg, Caillé, CMM, Vindémia, …… sont venus à la demande express d’actionnaires locaux !!!! Il faut avoir assisté à des discussions de patrons réunionnais pour prendre la mesure du mépris, que je qualifierais de mépris de classe, avec lequel ils jugent le salarié local !!! Tous les commentateurs des derniers événements, feraient bien mieux d’en prendre conscience plutôt que de s’accrocher à de vieilles lunes qui ne font rendre que nauséabonds leurs propos et qui au final ne font que servir ceux-là mêmes qui sont responsables de cette situation. C’est une très vieille technique olligarchique : présentez un bouc émissaire, faites remonter à la surface les bas instincts et les scories mal digérées d’un passé certes douloureux et vous détournerez le regard de ceux qui, légitimement, sont en colère. En amenant chacun sur ce terrain, ont ne fait que nous détourner d’une autre prise de conscience. Les caciques du PCR n’ont rien fait d’autre pendant les dernières décennies. Mais que représentent-ils vraiment ? Ils font tous partie, aujourd’hui, de la caste dirigeante !!! Quel accord croyez-vous qu’il a été conclu entre les Vergès et les Chateauvieux il y a de cela des années, si ce n’est celui d’un partage, celui du pouvoir (politique d’un côté, économique de l’autre).

Il s’agit d’un « entre soi » bien plus basé sur la naissance, sur des codes et sur la taille du compte en banque, que sur les origines ethniques ou la terre qui nous a vu naître !!!!

En prendre conscience, collectivement, serait à mon sens, salutaire. Et que l’on ne s’y trompe pas, tous ceux qui par leur travail où par d’autres moyens, ont bénéficié d’un certain ascenseur social ont aujourd’hui choisi leur camp !! Et cela, quelques soient leurs origines !!!! Et désormais, ils se comportent, par mimétisme, comme ceux à qui ils veulent ressembler. Et au risque de me répeter, ils n’ont que mépris pour le peuple créole, dont pourtant ils sont issus. Cela me rappelle un évènement qui s’est déroulé au Etats-Unis durant le premier mandat de Clinton. Pour financer une réforme sociale (destinée en priorité aux plus pauvres (catégorie socialo-économique dans laquelle les noirs américains sont les plus représentés)), pour laquelle sa propre femme avait milité, l’administration Clinton avait inscrit au budget une modification du régime de taxation des plus hauts revenus. A la grande surprise du camp démocrate, le texte de loi fut retoqué en commission par des élus de son propre camp, avec en particulier ceux représentant le lobby noir (au sens américain de lobby, vous n’êtes pas sur Sud-Radio ici ….) !!! Et pourquoi cela ? Tout simplement parce que ces années là virent l’émergence des premiers multi-millionnaires noirs !!!!! CQFD !!!!

La difficulté, croissante avec l’élévation du niveau des études, pour les jeunes diplômés réunionnais à prendre des postes d’encadrement localement, n’est pas dû à une volonté colonialiste de l’état, et encore moins à un complot racial. Elle est le fruit d’une certaine docilité des populations locales, qui s’explique historiquement (mais dont il faudra bien un jour que nous nous sortions !), mais surtout d’un réflexe de classe qui produit tous ses effets nocifs !!!!

Et puis, enfin, il faudra bien que nous fassions un choix !!! Soit nous restons bloqués dans notre périmètre restreint et nous continuons à vouloir nous voir appliquer des régimes de faveur qui au final nous emprisonnent et nous asservissent, soit nous partons à la conquête du monde. L’histoire, ici comme ailleurs a tracé son chemin. Mais nous ne pouvons nous y référer sans cesse alors que le monde a changé !! La métropole ne nous doit rien, en tout cas pas plus qu’à une autre région. C’est à nous maintenant de grandir et de tracer notre route. Le monde est rude, mais nous sommes capables !  Ni plus, ni moins, mais nous sommes capables !!

Être un citoyen libre et responsable est à ce prix.

Publicités

Tags:, , , ,

un commentaire le “Zoreillité et Créolitude”

  1. Les Dieux Eux-Mêmes 2 septembre 2011 à 07:34 #

    Bonjour,

    Merci pour cette perspective fort intéressante. J’y adhère avec beaucoup de plaisir, car enfin sous cet angle, il devient possible de faire quelque chose. Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons agir pour notre futur.

    La lecture de cet article m’a fait penser à une phrase de Louis Thimagène Houat, un créole d’origine Guinéenne du 19eme siècle : « La liberté ne se demande pas, elle se prend »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :