À propos de l’article

Information sur l'auteur

De la démocratie et du tirage au sort ….

J’aurais l’occasion d’y revenir souvent, c’est un thème que je vais enrichir au fil de ces pages mais voici une première approche à vous mettre sous la dent.

N’hésitez pas à faire vos commentaires et vos ajouts, nous y reviendrons très longuement 😮

Publicités

Tags:,

7 Commentaires le “De la démocratie et du tirage au sort ….”

  1. seb 1 avril 2013 à 15:43 #

    Bonjour
    J’aimerai avoir votre avis sur http://www.democratiereelle.eu
    Ils proposent de monter des listes pour les élections européennes en 2014 qui seront tirées au sort et avec des élus au mandat impératif.
    Le principe est le suivant
    -Quand une nouvelle loi est proposée au Parlement, les députés informent leurs électeurs sur cette loi.
    -Les citoyens débattent et décident entre eux tranquillement sans que les lobbies viennent s’en mêler.
    -Les députés transmettent ensuite le vote des citoyens au Parlement.
    Cordialement,
    Sébastien

    • Abominablog 2 avril 2013 à 08:58 #

      Bonjour,

      Merci pour le lien. Je vais aller m’y plonger.

      A première vue, j’émettrais des objections : le député ne serait plus qu’une courroie de transmission. Un : comment feraient-ils pour « informer les citoyens » ? Deux : qui aurait le contrôle de cette information ? Trois : si ce sont les citoyens qui réfléchissent et choisissent, quid de la notion de représentativité des députés ? On se retrouverait de facto dans un système de démocratie directe, où le citoyen ne se consacrerait qu’à la chose politique/publique ……

      Mais le système est à inventer, toutes les hypothèses sont donc à regarder :o)

      Merci pour votre commentaire

      • seb 2 avril 2013 à 16:30 #

        Comment feraient-ils pour « informer les citoyens » ?
        Personnellement, je trouve qu’il faut utiliser pleins de canaux différents.
        Par exemple internet : avec un blog, un compte twitter et des sessions en vidéoconférences couplées à un chat en fin de semaine ça serait pas mal déjà. Ensuite on peut le faire passer à la radio à France inter pour ceux qui sont moins connectés. À notre époque les moyens de communications ne manquent pas.

        « Qui aurait le contrôle de cette information ? »
        Je ne suis pas sûr de comprendre votre question. Vous voulez faire vérifier ce que le député raconte aux électeurs. Pourquoi il devrait mentir ? Vous pensez que les lobbies vont essayer de le corrompre pour qu’il rapporte aux citoyens des informations qui vont dans leur intérêts ?

        « On se retrouverait de facto dans un système de démocratie directe, où le citoyen ne se consacrerait qu’à la chose politique/publique ».
        Vous pensez vraiment que ça prend autant de temps de se consacrer à la vie politique ?
        Je pense que les hommes politiques nous font croire ça pour justifier leur existence. Trop s’y consacrer c’est mauvais aussi parce qu’on se déconnecte du monde réelle, celui ou il faut se lever tout les matins et aller au boulot et on voit bien les résultats que ça donne…

      • Abominablog 4 avril 2013 à 09:26 #

        Bonjour,

        Pour le coup je suis en désaccord avec vous :o) Vous avez une vision bien fantasmée de la réalité des électeurs et des citoyens (si je puis me permettre). Le rêve d’une techno-démocratie à base de web et de Tweet serait pour moi un cauchemar et surtout est bien éloigné de la réalité profonde de notre pays. Venez faire un tour dans un département à 15-20% d’illétrisme comme le mien et vous comprendrez :o) Une fois encore, j’utilise un ton un peu virulent, ce n’est pas contre vous, c’est juste que je pense que cette vision de l’avènement d’une démocratie directe à base de technologie est un leurre, encore bien plus pernicieux que le discours des politiques que vous décrivez dans votre troisième point.

        Je ne comprends pas l’intérêt de désigner par tirage au sort un individu dont le seul but serait de transmettre une proposition de loi au peuple (proposition rédigée par qui ? Dans quelles conditions ?) pour ensuite recueillir les fruits d’un débat (organisé, financé, garanti par qui ?) sur la dite loi ??? Et ensuite ? Le peuple s’est exprimé sur cette loi donc elle s’applique . Tel quelle ? Quid des questions juridiques ? (ce qui fait actuellement la différence entre une proposition de loi et celle-ci telle quand elle même au Journal Officiel, et encore plus ensuite au travers des décrets d’application …).

        Le principe du tirage au sort, dans la vision Athénienne, sert à désigner des individus à qui la société confie la mission d’accomplir une ou plusieurs tâches, dans un cadre donné et pour un temps donné. L’un des piliers de ce système est de différencier ceux qui rédigent la loi de ceux à qui elles s’appliquent afin que nul ne puisse, au travers de la loi, favoriser ses intérêts (ce qui est par exemple le cas de notre constitution actuelle). Les rédacteurs des textes athéniens étaient par exemple exclu du principe du tirage au sort et ne pouvait exercer aucun mandat. Désigner une personne qui ne servirait que de « facteur », je ne vois pas l’intérêt. Faire sans arrêt appel au vote du peuple est également, pour moi, vide de sens. Le fait « d’être le peuple » (ou encore mieux citoyen, encore qu’il faudrait décider de qui est citoyen et qui ne l’est pas) … disons pour faire vite le fait « d’être celui qui a le droit de vote », ne dit rien de la capacité, la vôtre, la mienne, à embrasser les questions relatives à la rédaction d’une loi (ce qui voudrait donc dire, qu’il faudrait expliquer le projet de loi, ses tenants, ses aboutissants … Qui le ferait ? Nous n’aurons pas tous les jours la chance d’avoir un Etienne Chouard pour nous expliquer le projet de réforme constitutionnel européenne ….). L’histoire du vote sur l’abolition de la peine de mort est également pleine d’enseignements : cela figurait au programme du candidat, candidat élu (certes avec une courte majorité mais élu tout de même) et pourtant la large majorité des français aurait voté contre s’il y avait eu un referendum ……

        Bref, confié un mandat clair et précis à une personne ou une institution afin qu’il/qu’elle prenne en charge une partie de l’organisation de la société est un des fondements de la dite société. La question aujourd’hui, à mon sens, n’est pas tant notre difficulté à exercer directement notre citoyenneté, mais plutôt la spoliation de notre pouvoir de contrôle de ceux à qui nous avons confié cette tâche. Les propos d’Etienne sur les méthodes Athéniennes sont très éclairants à ce propos : la délégation n’est pas un problème, tant que le pouvoir de contrôle et de sanction reste entre les mains des mandants et non des mandataires comme c’est le cas aujourd’hui.

        Enfin ce n’est que mon humble avis :o)

        Merci encore de votre visite

Rétroliens/Pings

  1. Indescence ? | Abominablog - 20 août 2011

    […] nous’, je ne peux que vous renvoyer aux premiers mots de la vidéo d’Etienne Chouard (https://abominablog.wordpress.com/2011/08/04/de-la-democratie-et-du-tirage-au-sort/), sur la question de l’opposition entre démocratie et oligarchie ….. Notez le : […]

  2. Joyeux Noël à tous ….. | Abominablog - 23 décembre 2011

    […] De la démocratie et du tirage au sort …. 4 août 2011 […]

  3. Etienne Chouard était à La Réunion | Abominablog - 8 novembre 2012

    […] Là et là […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :